27 mai 2015

[Livres - Lecture commune] Nos faces cachées d'Amy Harmon


Quatrième de couverture : Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l'on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connaît un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu'il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu'à ce qu'il cesse de l'être... Nos faces cachées est l'histoire de cinq amis qui partent à la guerre. L'histoire d'amour d'une jeune fille pour un garçon brisé, d'un guerrier pour une fille ordinaire. L'histoire d'une amitié profonde, d'un héroïsme du quotidien bouleversant. Un conte moderne qui vous rappellera qu'il existe un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous...


Note : 4/5.

Mon avis : Deux adolescents que tout oppose vont se trouver à la force du destin. Ambrose, beau comme un Dieu, fuit sa vie en s'enrôlant dans l'armée avec ses quatre amis. Et Fern qui, bien malgré elle, ne rêve que de sortir avec Ambrose. Mais avec son physique opposé, il ne la remarque pas. Revenu de l'armé brisé, il doit faire face à la vie et au regard des autres.
Verra-t'il qu'une jeune fille l'attend secrètement depuis tout ce temps ?
Arrivera-t'il à surmonter ses blessures physiques et psychologiques ?

Ambrose a dix-huit ans. Il est sportif et pratique la lutte, le football américain et de l'athlétisme. Du coup, il a un physique avantageux et cruellement séduisant. Il vit chez son beau-père et l'aide dans sa boulangerie. Il est souvent accompagné de ses amis Jesse, Grant, Paul et Beans.
Fern a dix-sept et elle est toujours fourrée avec son cousin, Bailey, qui est handicapé. Elle est mince, petite et a des cheveux frisés roux. Elle adore les romans d'amour et elle écrit depuis son plus jeune âge des romans. Elle est fille de pasteur. Elle a une amie, Rita, et elle est secrètement amoureuse d'Ambrose.

Je n'arrive pas trop à vous dire ce que j'ai ressenti en lisant ce roman. Au début, je vous avoue avoir été quelque peu perdu entre les récits "présent" et "passé". Au fur et à mesure de mon avancée, j'ai compris la raison pour laquelle Amy Harmon a procédé de cette façon. Puis, finalement, comment ne pas aimé cette histoire qui mêle amour et bataille, de vies et de morts ? 

Ce roman relate plus vraisemblablement de l'engagement dans l'armée de jeunes hommes après les attentats du 11 septembre 2001, mais aussi, de l'amour, de la maladie, de violences, ... Voilà, les grandes lignes du roman.

Les personnages qui sont tous différents des uns des autres nous font partager leurs forces, leurs tristesses, leurs malheurs, leurs dignités, ... et j'en passe. Je suis passée à tous les stades d'émotions qui puissent exister, enfin presque. Durant tout le roman, on apprend qui sont les personnages et ce qu'ils recherchent. J'ai omis quelques détails dans la description des personnages comme la maladie de Bailey et qui il est, à part le cousin de Fern. Je trouvais ça injuste de vous le dévoiler alors que la force du roman vient de se personnage. Ma raison est très simple, Bailey est un des personnages secondaires les plus importants et qui nous apprend beaucoup.

L'intrigue a proprement parlé n'est autre que l'amour. Tous types d'intrigues traversent le roman avec son lot d'émotions comme je l'ai souligné un peu plus haut. Cet amour est la force majeur du roman grâce aux regards et à la compréhension. Les sentiments se mettent en action pour se dissoudre dans l'âme des personnages. Que cet amour soit physique ou concerne l'intérieur de la personne, cela montre la complexité d'accepter l'amour seulement par défaut ou par charité ou tout simplement de l'accepter tel quel. J'ai trouvé cette avancée bien traité surtout concernant Ambrose ainsi que ses doutes.

Amy Harmon a réussi son roman grâce à l'évolution qu'elle a donné à ses personnages et en acceptant de nous montré une "face cachée" des américains depuis le 11 septembre 2001. Elle a réussi à marier plusieurs éléments sans se confondre un temps soit peu sur la complexité de la vie. Elle redonne de l'espoir sur la façon d'accepter la vie telle qu'elle nous a été donné et de vivre même si le malheur s'abat sur nous.

"Nos faces cachées" est vraiment excellent malgré la longueur des premiers chapitres et  grâce à ce qu'il cache réellement derrière la romance des personnages.

Citation :
"Non. Mourir, c’est facile, c’est vivre qui est difficile."
& Le chapitre 32.

Lecture commune avec :

Un peu plus :
Genre : romance.
Pages : 437.
Edition : Robert Laffont.
Prix : 17€90.
Année : 2015.

Source : livraddict.

8 commentaires:

  1. Malgré de nombreux petits défauts, c'est une lecture que j'ai apprécié. Mais plusieurs semaines après ma lecture, ce sont les côtés négatifs qui prédominent mon souvenir, dommage :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est dommage ! Je pense qu'on réalise surtout les incongrues du livre par rapport à la vie qui est différente d'un vécu !

      Supprimer
  2. Je suis impatiente de le commencer :D il fera normalement partie de mes prochaines lectures !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre est dans ma pal ! Hâte de voir ce que ça donne !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai ce livre dans ma pal, ton avis m'a bien donné envie de le sortir bientôt! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aie envie de le lire :)

      Supprimer